Concours Boho Indie 2017 Pour l’amour du fil

L’inspiration pour ce concours m’est venu d’un tissu de Valori Wells : Karavan et des éléphants du festival de Jaipur. A ce même moment, je venais d’acheter Millefiori Quilt de Willyne Hammerstein aux Editions Quiltmania afin de tenter l’expérience de l’EPP et du fussy cutting.

 L’assemblage des rosaces

J’ai testé ma première rosace de passacaglia en English Paper Piecing : technique d’utilisation de formes en carton. Chaque tissu est fixé sur la forme avec de la colle ou du fil. Les morceaux sont ensuite assemblés 2 à 2 et le carton est ensuite retiré.

Autant le fussy cutting m’a bien plus. Mais pour ce qui est de  l’EPP beaucoup moins : pourquoi s’embêter avec des bouts de carton ?

Alors j’ai tenté une nouvelle rosace à la main et sans carton : on découpe les formes dans le tissus, on marque les lignes de couture et on assemble les tissus à la main. Sans carton, on y arrive bien aussi. Mais vu le nombre de rosace, c’est un peu lent !

Nouveau test à la machine en positionnant une aiguille au début et à la fin de chaque couture : pas mal aussi mais le positionnement des aiguilles ralentissait énormément le travail.

Enfin en marquant bien le tissu pour la coupe et la couture et en superposant les pièces par transparence devant une lampe, j’ai finalement réussi à coudre à la machine sans accessoires ! Le principe est de bien maintenir les 2 pièces lors du positionnement sous le pied de biche et de coudre 1mm après jusqu’à 1 mm avant la fin du trait. Pour les pièces suivantes, il faut bien repositionner le tissu (comme on le fait pour les coutures en Y) et surtout s’assurer de ne coudre que de pièces à la fois.

Après mise en pratique sur plusieurs rosaces, je suis arrivée à un rythme de croisière d’assemblage d’une petite rosace en 2 heures et d’une grandes en 5 heures : qui dit mieux ?

Conception du modèle

Une fois la technique validée, il a fallu créer le modèle sur ordinateur : une grille vierge de passacaglia superposée à une image transparente de l’éléphant pour avoir la forme et ce jour là fut magique : la tête, la trompe et les 2 rosaces principales du corps se sont intégrées parfaitement dans les rosaces de la passacaglia : ce fut un signe, … de continuer.

Le rythme s’accelère

Nous étions en septembre, il a fallu donc jouer d’astuce pour gagner du temps : freezer paper A4 sur tissu et gabarit sur PDF : impression de tous les gris et les violets. Choix des couleurs et des tissus pour chacune des rosaces.

Après avoir fait 4 rosaces en janvier je me suis fait un planning pour avoir l’assurance de terminer avant le 1er mars : nombre de rosace et nombre de jours restants soit 5 rosaces par semaine.

Heureusement avec la pratique on gagne du temps et j’ai terminé à un rythme de couture de 2 h pour une petite rosace et 4 pour les grandes. Ouf !

le quilting

Pour le Quilting, j’ai loué le long arm APQS de mon amie Suzan Pons : 1 jour complet, j’étais vidée !

Que du bonheur ce projet qui m’a appris que quand on veut y arriver, il suffit de cogiter ;-))

Enregistrer

Enregistrer

3 Replies to “Concours Boho Indie 2017 Pour l’amour du fil”

  1. c’est formidable d’avoir les explications d’un quilt!! félicitation pour cette création!

  2. Encore félicitations !

  3. Sandrine Csunderlik dit : Répondre

    Superbe travail, bravo.
    Les explications sont très agréables

Laisser un commentaire